S'en aller sans retour - Seuil - Les lectures de LiyahS’en aller sans retour, Francisco Arcis,
Seuil, 2011, 8,50 euros,
Roman jeunesse dès 14 ans

Résumé : Une jeune fugueuse en quête de liberté découvre le monde de la rue.

Angélique, seize ans, ne supporte plus ses parents. Ce soir, c’est décidé, elle ne rentrera pas chez elle. Ses maigres économies en poche, elle prend le train pour Lyon, où elle se retrouve rapidement livrée à elle-même. La jeune fille est confrontée à la dure loi de la rue. Où dormir ? Comment se nourrir ? Ludmilla, une autre fugueuse, la prend sous son aile et lui apprend à survivre. Mais est-ce là la vie dont Angélique a tant rêvé ?

Mon avis : Voici un petit roman, à peine 80 pages, mais extrêmement puissant ! J’ai vraiment été bluffé par le talent de l’auteur pour transmettre tant de choses en si peu de pages !

Angélique est une jeune adolescente en totale rupture avec ses parents. Elle se sent seule et incomprise. Son père ne lui parle que pour la réprimander, sa mère est à côté de ses pompes à longueur de journée. Du coup, elle multiplie les conneries pour attirer leur attention. Rien ne semble faire effet. Angélique décide un matin de partir, et surtout de ne pas revenir.
Où va t-elle aller ? Elle n’en sait rien. Mais Angélique se sent libre.
Dans un premier temps elle compte sur des pseudos-amis, mais elle va vite se rendre compte qu’elle va devoir se débrouiller seule.
Elle fait alors la connaissance de Ludmilla, une jeune sdf, sûrement ce qui l’attend si elle décide de ne pas rentrer chez elle. Angélique va vite être confrontée à la réalité d’une fugue et de tout ce que cela engendre. Finit le confort d’une maison, le lit chaud et douillet, des repas chaud tous les jours, …

J’ai tout simplement adoré ce petit roman.

Angélique est une ado comme tant d’autres. En effet, elle ne supporte plus ses parents, mais à cet âge-là, quoi de plus normal ? Pourtant, Angélique franchit le cap, la limite. Elle fugue. Beaucoup de jeunes en parlent, mais jamais sérieusement. Fuguer est lourd de conséquences. Toutefois, les fugues existent, et je pense que ce livre est tout simplement à lire absolument pour tous les jeunes adolescents !
Bien sûr, tout le monde sait que dehors il fait froid, il n’y a pas de lit, on ne mange pas à notre faim, … On le sait, mais le fait de le lire à travers le parcours d’Angélique, nous fait prendre davantage conscience de la violence de cette réalité. Et je pense, que tous les jeunes devraient être convaincu que fuguer n’est jamais la solution. Une fois parti, il est bien trop difficile de revenir, et tout cela finit généralement pas des drames sans précédents.
Franchement, ce livre passe l’envie, si elle se ferait sentir, de fuguer à n’importe quel jeune.

Angélique m’a d’abord agacée dans le sens, pauvre petite ado incomprise de ses parents, … Et puis au fil des pages, je me suis de plus en plus attachée à elle. Elle est très naïve dans sa démarche, mais aussi face à la vie. Elle va devoir se forger. Elle va beaucoup apprendre et mûrir.
Ludmilla est la fille des rues type. Elle ne se laisse pas faire, c’est une dure, mais elle est également touchante dans son genre. La vie ne l’a pas épargné (contrairement à Angélique, qui est bien servie finalement) et la rue a été son échappatoire. Elle n’a pas vraiment eu le choix.

Ce petit roman est très bien écrit. Francisco Arcis a travaillé avec des jeunes en difficulté, ce qui fait que cette histoire est très crédible. Il sait de quoi il parle, et malgré que cette histoire soit une fiction, on a aucun mal à imaginer qu’elle se soit réellement passée (hélas).
Je salue le travail de ce monsieur. Développer une telle histoire, aussi touchante, aussi poignante, en si peu de pages, … chapeau !

Que vous dire de plus, si ce n’est Lisez ce livre ! Mettez le entre toutes les mains d’ados ! C’est un incontournable pour eux ! 😉


Pour cette session du challenge Lire en thème, Hylyirio nous propose de partager nos coups de cœur. Des idées de cadeaux à mettre sous le sapin ! ;-)

Author

4 Comments

  1. Je me souviens d’un autre livre (me rappelle plus le titre) de cet auteur, que j’avais bien aimé… Il me semble qu’il est ou a été éducateur spécialisé, non ?

    • Oui oui, il a travaillé avec des jeunes en difficulté. En tout cas on voit qu’il sait de quoi il parle.
      Il faudra que je me penche sur ses autres livres.

  2. Très chère Liyah, j’ai été vraiment touché en lisant votre commentaire. Vous avez su lire ce texte en en comprenant les enjeux, et j’ai le sentiment que vous y avez trouvé ce que j’ai voulu exprimer.
    Félicitations pour votre blog.
    Meilleurs sentiments littéraires !

    Francisco Arcis

    • Liyah Reply

      Merci beaucoup, Francisco pour votre passage ici, et surtout d’y avoir laissé une trace, qui me touche beaucoup.
      J’ai vraiment beaucoup aimé votre roman, comme je l’ai dis plus haut et j’espère qu’il touchera un très grand nombre de lecteurs. En tout cas bravo à vous et je vous souhaite une excellente continuation. 😉

Write A Comment