Titre : Fort comme UlysseFort comme Ulysse - S.Jaoui - Les lectures de Liyah
Auteur : Sylvaine Jaoui
Éditeur: Casterman Junior
Date de sortie : 18 Mai 2011
Pages : 128 pages
ISBN : 978-2-203-03757-1
Prix : 6,75 euros
Genre : Romans jeunesse dès 10 ans
Thèmes : Handicape, Collège, Amitié, Amour, Racisme

Acheter sur Amazon

Résumé : Au moment où j’entrais, j’ai entendu Solal dire discrètement à sa petite bande : -Tiens, voilà le bigleux… Il faudrait lui dire d’aller s’acheter des yeux, il aurait l’air moins débile. Ses copains se sont marrés, moi, je suis passé l’air de rien. Si je devais me battre à chaque fois que ce type fait une remarque désagréable, je passerais ma vie sur un ring. Pas facile de garder le moral quand on perd la vue et que tout le monde vous regarde comme une bête curieuse. Heureusement pour Eliott, il a un modèle : Ulysse, le héros fort et rusé de l’Odyssée. Et puis, surtout, il y a la belle Espérance… même si le monde lui semble flou. Eliott ne voit qu’elle.

Pandore en pense quoi ? Fort comme Ulysse est un roman jeunesse que j’ai vraiment beaucoup beaucoup aimé.
L’histoire est à la fois très simple, mais tellement bien racontées et tellement vraie et touchante que je me suis retrouvée embarquée malgré moi dans la vie d’Eliott.

Eliott c’est ce jeune garçon atteint d’une maladie rare et irréversible qui lui fait perdre la vue petit à petit. Chaque jour, il doit affronter un quotidien de plus en plus difficile, se rendre à l’école, étudier, tout devient compliqué. Pourtant Eliott est un petit garçon très courageux et il ne baisse pas les bars. Bien au contraire, il prend beaucoup d’initiative et parfois des risques, pour se prouver à lui, ainsi qu’aux autres qu’il est comme tout le monde, malgré son handicape.
Pourtant, Eliott va se rendre compte qu’il y a des choses qu’il ne peut plus faire comme avant. Il va pourtant devoir apprendre à vivre avec tous ces changements, et ses parents également.

J’ai vraiment adoré cette histoire. Eliott est un petit garçon auquel on s’attache très rapidement, malgré sa maladie, je n’ai éprouvé aucune pitié pour lui, mais plutôt de l’admiration. Je l’ai trouvé vraiment très fort pour son âge. Perdre la vue est quelque chose de terrible, en plus à un si jeune, âge, ça a de quoi détruire les plus optimistes. Pourtant Eliott, malgré quelques faiblesses, ne va cesser de se battre.

J’ai également beaucoup aimé le personnage de madame Stabat, la bibliothécaire, et surtout la relation qui va se nouer entre elle et Eliott. Madame Stabat est une femme mystérieuse et pleine de tristesse. On sent qu’un grand malheur l’a frappé, et ce n’est que petit à petit que l’on va le découvrir.

J’ai trouvé les parents d’Eliott très crédible dans leur rôle. La mère devenue dépressive après l’annonce de la maladie de son fils, son père complétement dépassé qui ne sait pas trop comment se situer par rapport à la situation. Eliott est couvé, surprotégé, ses parents ont peur pour lui et l’enferme dans une bulle, malgré eux. petit à petit, Eliott va leur prouver qu’il peut vivre comme tout le monde.

Les amis d’Eliott sont également des personnages attachants. Il y a Nathan, le meilleur copain et la jolie Espérance qu’il aime secrètement.

Au delà donc de la maladie d’Eliott, l’auteur aborde plusieurs thèmes importants : les différences, l’amitié, l’amour, le racisme, … Autant de thèmes intéressants que difficiles, mais dont il faut parler avec les plus jeunes.

J’ai également bien apprécié le style de Sylvaine Jaoui, son écriture est simple mais très efficace et abordé à un jeune public (d’une dizaine d’années).

Fort comme Ulysse est donc un roman simple et fort à la fois, de par ses différents thèmes abordés.
Il est définitivement à mettre entre les mains des collégiens, et même des plus âgés.

Author

2 Commentaires

Laisser un Commentaire


.