Bande dessinée dès 10 ans,
Ecoline, 
Desberg, Martinez, 
Grand Angle, 16,90 euros

Présentation de cette bande dessinée : « Qui donc a jamais entendu parler d’une chienne qui peint ?  » Ecoline est destinée à devenir chien de garde. Mais plutôt que de protéger la ferme, elle passe son temps à peindre. Une occupation qui provoque son exil de la campagne vers un Paris en pleine effervescence. L’Exposition universelle approche à grands pas et pour accueillir les visiteurs du monde entier, la capitale se doit d’être impeccable ! Sans argent et sans collier, Ecoline doit trouver une solution, sous peine d’être à nouveau chassée. Dans la Ville Lumière où tout le monde ne parle que de ces nouveaux artistes, les impressionnistes, Ecoline croit tenir sa chance et décide de vendre ses peintures. Mais le public est-il prêt à aduler une chienne-peintre ?

Mon avis : Aujourd’hui, je vous invite à découvrir une jolie petite bande dessinée, plutôt originale, des éditions Grand Angle.

Cette bande dessinée nous raconte l’histoire d’Ecoline. Ecoline est une petite chienne, destinée à devenir chien de garde, comme son père. Mais Ecoline, ce qui lui plait c’est peindre. Au point que lorsqu’elle est tenue de garder la ferme, elle donne l’alerte trop tard quand des voleurs dévalisent les domaines. Ecoline est alors renier par son père. Elle se retrouve alors à Paris, où elle va devoir se débrouiller. Il va falloir qu’elle soit prudente, car Paris est en pleine effervescence car elle accueille bientôt l’Exposition Universelle. Paris doit être impeccable et les chiens sans collier sont traqués. Ecoline décide donc de vendre ses peintures afin de pouvoir s’en acheter un. Mais un chient qui peint c’est assez incroyable…  

C’est une bande dessinée vraiment originale. j’ai tout d’abord adoré la couverture, mais je ne vous avoue que je ne savais pas trop à quoi m’attendre quand à l’histoire, et puis j’ai découvert une aventure vraiment très originale. J’ai adoré l’atmosphère de cette histoire qui nous plonge dans un Paris en pleine effervescence. Paris au XIXe siècle qui prend son envol, avec notamment la construction la tour Eiffel. Sous ses airs joyeux et peut-être un peu enfantin, cette histoire abord aussi de grands thèmes comme la question des chiens errants, du rapport entre les Hommes et les animaux également. On aborde aussi des sujets plus profonds tels que la persévérance et la volonté d’accomplir ses rêves, qui que l’on soit. 

C’est une bande dessinée vraiment très agréable à lire et je la conseillerai, globalement à un large public. Je pense qu’elle peut plaire à des enfants dès 10 ans, mais aussi aux plus grands et même aux adultes car cette histoire permet différents niveaux de lecture. On y fait des références à la peinture et la représentation de Paris est très intéressante. Ecoline évoque également cette vie d’artiste qui n’est pas facile, et je pense que ce point de vue peut-être intéressant pour tous les lecteurs. 

Les illustrations sont tout simplement magnifiques ! Elles collent parfaitement avec l’ambiance de cette histoire et forcément cette vie d’artiste d’Ecoline. Chaque page nous donne l’impression de plonger dans un tableau. Les teintes pastels sont magnifiquement travaillées. C’est vraiment un très très beau travail dont one ne se lasse pas au fil des pages.

Il se pourrait bien que d’autres titres viennent compléter cette histoire, et ce sera avec grand plaisir que l’on retrouvera à nouveau Ecoline !

Une très jolie bande dessinée, et très originale ! 

Author

Laisser un Commentaire


.