Titre : Azami : Le  cœur en deux Azami - Nathan - Les lectures de Liyah
Auteurs : Marc Cantin et Isabel
Éditeur : Nathan
Date de sortie : 7 juin 2012
Pages : 224
ISBN : 978-2-09-253598-1
Prix : 7 euros
Genre : Roman jeunesse dès 11 ans
Thèmes : Japon, Culture, Adolescence, Amour, Famille, Traditions.

Acheter sur Amazon

Résumé : Azami, une jeune Japonaise de 14 ans, qui vit avec sa grand-mère un peu sorcière, a plein de projets en tête. Mais voici que son père, qu’elle ne voit que très rarement, lui propose un voyage en France chez des amis franco-japonais !
Pour Azami, c’est le choc des cultures. Les cheveux verts de Myo, la fille des amis de son père, forment un drôle de contraste avec ses habits d’enfant sage. Et les sortilèges de sa grand-mère sont une bien piètre protection contre les « pièges » de la vie française ! Comble de malchance, voici qu’Azami tombe amoureuse du petit ami de Myo…

Pandore en pense quoi ? Étant très très intéressée par le Japon, sa culture, ses coutumes et traditions, c’est toujours avec grand plaisir que je lis donc, des livres sur le sujet.

Ce petit roman est destiné aux jeunes lecteurs, dès 11 ans.

Azami est une jeune japonaise qui vit à la campagne au pied du mont Kaïdo, au Japon.
Son père travaillant beaucoup, elle vit avec sa grand-mère, depuis que sa mère est morte.
Un beau jour, son père l’invite à se rendre en France avec lui, lors de l’un de ses déplacements professionnels. Ce sera l’occasion pour Azumi de perfectionner son français, mais aussi de connaitre les mœurs françaises.
Lors de leur séjour, elle et son père seront hébergés chez l’un des amis d’enfance de celui-ci, vivant en France depuis très longtemps déjà. Marié à une française, il a deux filles, dont Myo qui à l’âge d’Azumi.
C’est le choc pour Azumi. Elle qui est très posée, polie, respectueuse, etc. elle va se frotter à Myo qui est totalement opposée à elle. La cohabitation semble bien difficile à imaginer entre les deux jeunes filles.

J’ai beaucoup aimé cette histoire, et notamment l’un des messages qu’il envoi aux jeunes : accepter les gens avec leurs différences.
Azumi et Myo n’ont strictement rien à voir.
Azumi est la jeune fille japonaise par définition, comme on se les imagine. Elle est posée, douce, polie, respectueuse des règles et de ses ainés. Bref, c’est peut être un peu cliché, mais Azumi est clairement la jeune fille modèle.
Myo, elle est dévergondée, extravertie, en rébellion constante contre ses parents, et franchement tête à claques.
Le fossé es énormes, les difficultés seront grandes pour que finalement l’une et l’autre s’accepte.

L’histoire ne s’arrête pas seulement à cette histoire d’amitié quasi inimaginable. On y aborde également les thèmes de la famille, de l’adolescence, de l’amour, … Bref des thèmes qui touchent tous les jeunes adolescents de la planète. Des thèmes universels.

J’ai également adoré le personnage de la grand-mère d’Azumi, Obâsan, qui est tout simplement excellente ! Obasân est très croyante et croit aux diverses esprits et divinités. Un peu, « sorcière » sur les bords, elle a un don de guérisseur, et sait apprivoiser les esprits en sa faveur.
D’ailleurs, lors du voyage d’Azumi, un étrange bienfaiteur fera parti du voyage, Betobeto-san. Au départ, j’ai trouvé cette touche de fantastique un peu ridicule et sans intérêt. Et finalement, j’ai vite re-contextualisé les choses, ce livre est clairement jeunesse, et les jeunes vont sûrement apprécier cette touche originale. Et puis, je me suis même attachée à Betobeto-san qui apporte de l’humour et de l’originalité au récit.
Autre chose que j’ai clairement adoré, ce sont les échanges d’emails entre Azumi et Obasân tout au long du voyage d’Azumi. Il faut se rappeler qu’Obasân est une vieille dame de la campagne, elle n’a jamais touché un ordinateur de sa vie jusqu’au départ de sa petite fille. Chacun de ses messages et donc vraiment très très drôle, et du coup, même si cette grand-mère est un personnage secondaire, elle est clairement un personnage central et aimé par les lecteurs.

Au niveau de l’écriture, c’est un récit très abordable pour les collégiens qui aimeront à coup sûre ce livre.
Il y a tout de même beaucoup de références à la culture japonaise, et c’est vraiment très intéressant à lire. Ça passera également très bien pour les jeunes puisque tout s’intègre à merveille au récit.

C’est un livre que je recommande clairement pour les collégiens, mais aussi toutes les personnes qui aiment le Japon.

Pandore recommandes les avis de Tiboux, Argali, Soleya.

Author

14 Commentaires

  1. Le Japon m’intéresse mais je n’arrive tout simplement pas à être tentée par ce roman, malgré tous les avis positifs…

  2. J’ai bien aimé mais c’est surtout un bon roman pour grands enfants. La culture japonaise décrite donne envie d’en connaitre davantage et les personnages sont bien campés. Je regrette que l’écriture ne soit pas juste un peu plus riche. Bonne journée.

    • Tu n’as pas tort mais bon je pense que c’est aussi fait pour ne pas décourager les plus réticents à la lecture !

  3. Ca ne me tente pas des masses. Je ne sais pas trop pourquoi, en fait… je trouve peut-être l’intrigue un peu facile…

    • C’est pour les jeunes ! C4est sûr que ça n’a rien d’exceptionnel mais ça reste très sympa !

  4. Merci pour la recommandation <3

    En tout cas, je vois que tu as autant apprécier que moi. C'est chouette. Franchement, ce genre de petits livres m'ont donné envie d'en lire d'autres. J'espère que j'apprécierai autant. 😉

    Je te fais de gros bisous. 🙂

  5. Pingback: [✿] Challenge Lire en thème – bilan #2 | Lire sous la Lune…

Répondre à Liyah Annuler la Réponse


.