Album jeunesse dès 6 ans,
Le royaume sans soleil, 
Maïa Brami, Karine Daisay, 
Saltimbanque éditions, 15 euros

Présentation de cet album jeunesse : Un conte plein de poésie et de sagesse qui s’inspire de la légende de la princesse Sacagawea pour refléter l’espoir d’un monde meilleur.

Mon avis : Aujourd’hui, je vous invite à découvrir un joli album jeunesse des éditions Saltimbanque.

Dans cette histoire, nous retrouvons Blanche, une petite fille qui vit dans un royaume sans Soleil, très triste et gris. Dans son livre, Blanche a découvert la légende de la femme-oiseau Sacagawea et son joli monde où chantent les oiseaux et la nature est très luxuriante. Le père de Blanche, le roi vend de la lumière et un système qui imite les saisons, mais l’usine qui fabrique cela émet beaucoup de fumée. Un jour le roi tombe malade. C’est l’usine qui provoque cela. Le royaume est en panique ! Blanche quand à elle s’apprête à voyager sur le dos d’un colibri qui lui a proposé de partir avec elle. Pour Blanche, c’est le moment de la découverte de ce royaume tant rêvé. Bientôt, le colibri se transforme en femme : la princesse de Sacagawea.

On a ici une jolie histoire, une sorte de conte où l’écologie à toute sa place. Ici, le lecteur est invité à réfléchir sur l’importance de préserver la planète et de respecter la nature. Une histoire que l’on lira avec plaisir et qui nous plonge dans une légende très intéressante. On retrouve d’ailleurs à la fin de l’ouvrage, un cahier d’archives qui revient sur la vraie vie de l’Amérindienne Sacagawea, qui a inspiré ce conte. Personnellement, je ne connaissais pas du tout, et j’ai découverte tout cela ici, avec plaisir. 

C’est un conte très intéressant et assez dense à lire. Je le conseillerai pour les enfants aux alentours de 6 ou 7 ans. Je trouve qu’il faut une certaine maturité pour comprendre et apprécier pleinement ce conte qui s’adresse tout de même à un public de lecteur plus âgé. La plume est poétique et travaillée. Après, cela va dépendre de chaque enfant, bien sûr, mais personnellement, je n’hésiterai pas même, à le proposer aux plus grands.

Les illustrations sont très jolis et très soignés. Je trouve qu’elles collent parfaitement à ce conte et à cette ambiance aussi pesantes lorsque l’on est dans ce royaume sans soleil, que douces et vivantes lorsque l’on est dans le royaume de la princesse Sacagawea. Un joli travail.

Un joli conte intéressant sur un thème important. 

Author

Laisser un Commentaire


.