Bande dessinée dès 10 ans, 
Comme un murmure, 
Morten Dürr, Sofie Louise Dam, 
Jungle, 13,95 euros

Présentation de cette bande dessinée :  » Ma mère me frappe « . « Anna a murmuré si bas que je ne pouvais presque pas l’entendre. Elle a dit : « Ma mère me frappe… » 
Au collège, Vera et ses amies jouent au jeu des murmures. Un jour Anna révèle un sombre secret que seule Vera entend. Le jeu cache-t-il une vérité ? Si c’est le cas, comment faire pour aider Anna ?

Mon avis : Aujourd’hui, je vous invite à découvrir cette bande dessinée des éditions Jungle.

Dans cette bande dessinée, nous nous retrouvons auprès de Vera et de ses amis collégiennes ou lycéennes. Ensemble, elles jouent au jeu des murmures, plus connu sous le nom de téléphone arabe. Ainsi la phrase de fin du jeu ne ressemble plus du tout à la phrase dite en tout premier. Un jour, Anna, une de leurs amies va murmurer une phrase choc dans l’oreille de Véra : Ma mère me frappe. Cette phrase lancée lors d’un jeu est un appel à l’aide que Véra ne peut ignorer. 

Les violences parentales existent et sont assez peu souvent abordés en littérature jeunesse. Peut-être plus dans les romans pour ados (il est vrai que je n’en lis pas trop), mais du coup, j’ai trouvé cette bande dessinée vraiment très bien faite sur cette thématique sensible mais si importante. Anna est une jeune fille qui semble seule et cette phrase qu’elle va murmurer à l’oreille de son amie est clairement un appel à l’aide. Elle a saisi cette opportunité qui est sa porte de sortie. Il est difficile de parler de ce genre de chose, de se faire entendre, et ici, cette jeune fille a trouvé ce moyen. 

C’est un récit touchant et poignant. Il est vrai, toutefois, que je n’aurai pas été contre que l’on approfondisse ce sujet. Mais cette histoire c’est aussi et surtout l’occasion de montrer aux enfants qui sont dans ce cas qu’ils ne sont pas seuls, qu’ils peuvent être aidé, et qu’il faut briser ce silence. Je pense que ce court récit pourra toucher le plus grand nombre mais surtout, on l’espère, briser des silences trop lourd à porter. 

C’est une bande dessinée que je conseillerai aux jeunes lecteurs aux alentours de 10 environ. Il y a peu de textes, mais beaucoup de choses passent au travers de ces pages. le lecteur va ainsi prendre la place du confident, un peu comme Véra. Je pense que chacun sera touché par cette histoire et c’est également un bon support pour aborder cette thématique.
Le graphique est également original et résolument moderne. A la fois simple et profond, on s’attarde sur l’essentiel.

Une chouette lecture, une BD à mettre entre toutes les mains ! 

Author

Laisser un Commentaire


.