Histoires pour enfants dès 4 ans,
Mina, la ballerine, Aurelia Devara,
Lettres aux étoiles, Happy Rose,
Mireia Gombau, 10,20 euros

Présentation de ces histoires pour enfants : Quand Mina sera plus grande, elle pourra être ce qu’elle veut: pilote, médecin, enseignante… mais Mina rêve d’être danseuse étoile. Il n’y a qu’un seul problème: elle ne sait pas danser !  Abandonnera-t-elle ou trouvera-t-elle un moyen de réaliser son grand rêve ?

 Nana, la grand-mère de Noa vivait désormais sur une étoile. Noa était triste parce qu’elle ne pouvait plus lui parler; jusqu’à ce qu’un jour, sa mère lui confia un secret très spécial.
Une histoire douce et attachante qui nous rappelle que nous serons toujours connectés avec nos proches.

Mon avis : Aujourd’hui, je vous invite à découvrir deux jolies petites histoires que son auteure a eu la gentillesse de me faire lire. 

La première histoire, Mina la ballerine, nous fait rencontrer une jolie petite licorne qui rêve de devenir danseuse étoile. Le seul problème, et non des moindres, Mina ne sait pas danser. Arrivera-t-elle tout de même à réaliser son rêve ? 

Cette histoire pour enfants est vraiment très jolie et surtout avec un chouette message, celui d’aller au bout de son rêve et de ne pas lâcher. Il faut aller au bout de ce que l’on entreprend, il faut croire en soi et ne pas se décourager. Il faut du travail, certes, mais cela finit toujours par payer !

Je pense que cette petite histoire plaira au plus grand nombre. Je la conseillerai à tous, petites filles comme petits garçons. Ce message est clairement universel. Pour l’âge, je dirai environ 4 ans, c’est très bien. Le texte n’est pas très long et facile à comprendre.
De plus, les illustrations ici sont vraiment très jolies. Cette petite licorne est adorable. Les couleurs sont douces et très tendres. C’est un vrai plaisir à chaque page. 

La seconde histoire est tout aussi belle. On aborde ici un thème un peu plus délicat. On retrouve ici, Noa, une petite fille qui a perdu sa grand-mère et qui lui manque beaucoup. Sa maman lui propose de lui écrire une lettre qu’elles accrocheront à un ballon afin que la lettre parvienne jusqu’aux étoiles. 

C’est vraiment une jolie petite histoire sur le thème sensible du deuil. Ce n’est jamais facile d’évoquer cela, mais pourtant à la perte d’un être cher, les enfants en ressentent le besoin. Même si c’est difficile, je pense qu’il est important de ne pas créer un tabou autour de la mort et de la disparition d’une personne.

Ce joli texte touchera tout le monde, les petits comme les grands. Je conseillerai ce texte aux enfants dès 5 ans, environ. Le texte est simple et assez court, mais je pense qu’il ne faut non plus aborder ce thème si l’enfant n’est pas demandeur. Personnellement, sur ce genre de sujet, j’ai toujours attendu les questions avant de me lancer sur le sujet.  

Ici aussi les dessins sont très jolis, doux et tendres comme le texte. 

Ces histoires sont vraiment de jolies découvertes et je remercie l’auteure, Mireia Gombau de me les avoir proposé en lecture. Ce sont vraiment de jolies découvertes, des histoires soignées, très belles, douces et sensibles qui toucheront le plus grand nombre. Je ne peux que vous inciter à y jeter un oeil !

De jolies histoires à découvrir !

Author

Laisser un Commentaire


.