Bande dessinée dès 6 ans,
L’émouvantail Tome 4 : L’oiseau bohème, 
Renaud Dillies, 
Les éditions de la Gouttière , 10,70 euros

Présentation de cette bande dessinée : Au détour d’une de ses promenades forestières, le doux Émouvantail tombe sur une drôle de « cabane avec des roues ». Plus étonnant encore : elle semble abandonnée, mais recèle de mystérieux trésors.
Le héros au cœur de paille y découvre une invention étrange dotée de cordes, qui lui permet de produire des sons semblables à ceux de son ami Petit Oiseau. Mais surtout, il y fait la rencontre d’un être tout à fait singulier. Un oiseau magnifique mais ne parlant pas son langage, et prisonnier d’une cage dorée. Quelle triste idée, priver ainsi quelqu’un de liberté… L’Émouvantail compte bien trouver un moyen de le libérer.

Mon avis : Aujourd’hui, je vous invite à découvrir une jolie bande dessinée des éditions de la Gouttière.

Dans cette bande dessinée, nous retrouvons, Emouvantail, ce gentil et doux épouvantail au cours d’une de ses balades. Au coeur de la forêt, il y découvre une drôle de cabane abandonnée, avec des roues. A l’intérieur, il va y faire des découvertes étonnantes : une invention étrange dotée de cordes qui semblent produire des sons semblables à ceux de son ami Petit Oiseau. Mais il va aussi et surtout faire la découverte d’un oiseau enfermé dans une jolie cage dorée. 

Ce titre est le quatrième tome de la série de l’Emouvantail. Personnellement, c’est le premier titre que je découvre, et cela ne m’a pas empêché d’apprécier l’histoire. Ce sont des titres qui peuvent finalement se lire indépendamment les uns des autres, sans que cela ne gêne la lecture ou la compréhension.
J’ai aimé faire la rencontre de cet Emouvantail. Il est très attachant de part sa simplicité et sa naïveté si touchante. C’est vraiment un personnage original et adorable.  

C’est une histoire qui devrait plaire aux jeunes enfants dès 7 ans, ceux qui commencent à lire des bandes dessinées. Pourquoi pas la lire aussi aux plus jeunes aux alentours de 6 ans, l’histoire leur est aussi bien adaptée, c’est seulement le format qui risque d’être plus compliqué pour les enfants qui ne peuvent pas encore lire seul. En tout cas, c’est une jolie histoire sur la liberté et plein de réflexion sur la musique comme langage, mais aussi, on comprend que parfois même avec beaucoup de bonne volonté, on ne parvient pas à ce que l’on souhaitait, et que même dans ces échecs, il y a des leçons à tirer et des choses à apprendre. 

Les illustrations sont très jolies. J’aime beaucoup le style et l’ambiance de cette bande dessinée. On la lit avec plaisir et on ne manquera pas d’observer les détails qui s’offrent à nous, ici et là, au fil des pages. Je trouve que c’est une jolie lecture printanière.

Une jolie bande dessinée à découvrir !

Author

Laisser un Commentaire


.