Manga dès 14 ans,
My broken Mariko, 
Waka Hirako, 
Ki-oon, 9,95 euros

Présentation de ce manga : Le road trip rédempteur qui a ému le Japon ! Quand Tomoyo apprend aux informations la mort de son amie Mariko, elle n’en croit pas ses oreilles. Elles s’étaient pourtant vues la semaine précédente, sans que rien ne laisse présager un tel drame. Mariko, à la jeunesse brisée, qui lui vouait une admiration sans bornes et qui s’est vraisemblablement suicidée…

Mon avis : Aujourd’hui, je vous présente un manga poignant des éditions Ki-oon.

Ce manga raconte l’histoire de Tomoyo, une jeune femme qui apprend que son amie Mariko s’est suicidée. Si Mariko était une jeune femme sensible qui a vécu une jeunesse très difficile, Tomoyo était loin d’imaginer que son amie commettrait un tel acte. Tomoyo entre dans une colère folle et va par tous les moyens trouver un moyen de rendre hommage à son amie. Tomoyo va alors voler l’urne funéraire et entamer un road trip poignant et émouvant. 

Ce manga, vous l’aurez compris, n’a rien de joyeux. On y aborde des thèmes très durs comme le suicide, le seuil, la colère, l’impuissance de ceux qui restent face à la mort, … Des thèmes vraiment durs mais aborder ici avec justesse et émotions. Le récit et le coup de crayon de l’auteure en font un récit vraiment qui prend le lecteur aux tripes. La fin nous laisse un peu en suspend. On aurait aimé en savoir plus (je ne vous en dis pas plus pour ne pas vous spoiler) mais dans le même temps, elle participer à nous laisser un sentiment particulier. 

Le deuil de Tomoyo est difficile, dur à faire, à entreprendre, tant la mort de son amie a été violente et soudaine. Tomoyo a véritablement perdu sa moitié, sa confidente, sa meilleure amie, et elle n’a rien vu venir de ce geste irréversible. On ne peut qu’imaginer sa douleur, sa profonde tristesse et peut-être même sa culpabilité. Je pense que cette lecture saura saisir son lecteur, mais je la réserverai tout de même aux plus âgés, 14 ans minimum et aux personnes qui n’ont pas trop de mal avec ces thèmes si difficiles. 

Le dessin de l’auteure est saisissant et je trouve qu’il laisse totalement transparaitre les émotions. On ressent la rage, la tristesse et la douleur de Tomoyo à chaque planche.

On retrouve également une interview de l’auteure, très intéressante pour comprendre son cheminement pour aboutir à ce travail. Il y a également une seconde petite histoire, mais là, je vous avoue, je l’ai trouvé pas mal, mais clairement pas inoubliable.

Un manga poignant et difficile mais bien mené. 

Author

Laisser un Commentaire


.